© ICC&FugitiveData. 2019. Toutes reproductions, mêmes partielles, interdites.

Fugitive Data

Exhibition Collective de Peintres Numériques

Interview (extrait) paru dans le magazine Fugitive Data #1.

FD : Pseudo ?IG : Je signe à Tadeush, en souvenir du roman « Le Guide des Paresseux Illuminés »  de Thaddeus Golas, mais je mets aussi mon nom à coté.
FD : Pensez vous que votre lieu de naissance influence vos créations ?IG : Je suis né en 1973 dans la ville de Novokouznetsk (Sibérie occidentale) et la même année, mes parents ont déménagé à Saint-Pétersbourg.  Je ne pense pas que mon lieu de naissance influence mes créations.
FD : Pensez-vous que votre habitation actuelle influence vos créations ? IG : Je vis dans un quartier résidentiel de Saint-Pétersbourg, dans un bâtiment de couleur grise, qui ne m’affecte pas mais qui revigore l'imagination :-).
FD : Votre famille influence-t-elle vos créations ? IG : Je n'ai pas de famille…
FD : Pourquoi faites-vous toujours de l'art? IG : Il me réchauffe. Il est mon phare dans la nuit.
FD : Que cherchez-vous à communiquer avec votre art?IG : Je ne sais pas ce que je veux dire, je ne fais aucune promesse. Pour moi, le principal est le mouvement.
FD : Pensez-vous que votre art peut sauver des gens ? IG : Je n'y avais jamais pensé. Je ne pense pas. Sauver de quoi… de qui ? . La roue tourne.

IGOR GORYUNOV